Les implants auditifs ou cochléaires

Un très bon plan

Dans certains cas de surdité, les implants s’avèrent être le meilleur recours pour corriger votre audition. Il existe différents types d’implants pour différents types de surdité.

Il est obligatoire de passer un bilan clinique et audiométrique de pré-implantation auprès de votre chirurgien ORL. Il jugera de votre candidature à la pose d’un implant. Votre médecin ORL vous guidera pour vous aider à trouver la solution la mieux adaptée à votre choix d’implant.

Les implants cochléaires

Ils sont destinés aux patients présentant une surdité sévère à profonde de type neurosensorielle (ou dite de perception).

Dans le cas des jeunes enfants, l’implantation est vivement recommandée à l’âge le plus précoce. Car l’audition est essentielle au développement du langage.

Ce type d’implant permet d’activer le nerf auditif en court-circuitant la cochlée.

Il existe deux éléments externes de l’implant : l’audio-processeur et l’antenne. Ils transmettent les sons vers l’implant à travers la peau. Les sons transformés en signaux électriques parviennent sur un port électrodes inséré dans la cochlée déficiente afin de stimuler les fibres nerveuses.

En étroite collaboration avec le chirurgien ORL, l’audioprothésiste EQUILIBRE intervient dans les réglages de votre audio-processeur lors de la phase de suivi de l’implantation et pendant toute la durée de vie de votre audio-processeur.

L’intervention d’un orthophoniste faciliterait votre rééducation auditive.

Les implants d’oreille moyenne

sont destinés aux patients ne pouvant pas s’appareiller avec des aides auditives conventionnels pour des raisons médicales (inflammation du conduit auditif, eczéma …) ou d’insatisfaction à l’appareillage conventionnel. Les patients candidats à ce type d’implants présentent soit une surdité de transmission, une surdité de perception légère à sévère ou une surdité mixte.

L’élément externe de l’implant s’appelle l’audio-processeur. Il capte les sons qui sont transmis à l’implant à travers la peau et transformé en signaux électriques. Une autre partie de l’implant, fixé à l’oreille moyenne, réceptionne ces signaux électriques et les convertis en vibrations mécaniques mettant en mouvement successivement la structure moyenne de l’oreille, la cochlée, le nerf auditif et le cerveau.

La fixation de la partie interne de l’implant demande une intervention chirurgicale sous anesthésie locale ou générale.

En étroite collaboration avec le chirurgien ORL, l’audioprothésiste EQUILIBRE intervient dans les réglages de votre audio-processeur lors de la phase de suivi de l’implantation et pendant toute la durée de vie de votre audio-processeur.

L’intervention d’un orthophoniste faciliterait votre rééducation auditive.

Pour plus d’informations concernant l’implant d’oreille moyenne, vous pouvez nous contacter au 01.47.72.87.34

Les implants à conduction osseuse

sont destinés aux patients présentant une surdité de transmission, une surdité mixte ou une surdité unilatérale. Ce type d’implants permet de court-circuiter l’oreille externe et moyenne par l’intermédiaire de l’os. Le son est donc transmis par l’os.

Les candidats à ce type d’implantation doivent être âgés d’au moins 18 ans.

L’élément externe de l’implant s’appelle l’audio-processeur. C’est lui qui capte et amplifie les sons vers l’oreille interne par l’intermédiaire de l’os.

La mise en place de l’implant à conduction osseuse demande une opération chirurgicale par anesthésie locale ou générale.

En étroite collaboration avec le chirurgien ORL, l’audioprothésiste EQUILIBRE intervient dans l’essai de votre audio-processeur lors de la période de pré-implantation. Une fois implanté, il intervient dans les réglages de votre audio-processeur lors de la période de suivi.

Le centre d’audition EQUILIBRE vous assure des audio-processeurs de dernière génération et adaptés à vos besoins.

Le système BAHA de Cochlear, le système PONTO de Oticon Medical ou le système BONEBRIDGE de Med-el sont tous des systèmes d’implants à conduction osseuse.

Les implants du tronc cérébral

Ils sont destinés aux patients présentant une surdité de type rétrocochléaire (la cochlée et le nerf auditif sont endommagés). Le tronc cérébral constitue alors un élément majeur dans la mise en place d’un implant auditif.

Cette option thérapeutique est à prendre en considération avec beaucoup e sérieux car le tronc cérébral joue un rôle important au sein de notre organisme ; il sert de transmetteur pour les signaux de l’ensemble du corps vers le cerveau. Votre médecin ORL sera en mesure de vous orienter sur ce sujet.

Pour toutes questions ou demandes d’informations…